La Technologie du Glissement

Malgré son abondance, la vie s'est développée de manière inégale à travers l'univers et les débuts de la civilisation interstellaire correspondent à l'apparition du voyage spatial. Après que les diverses sociétés et espèces aient découvert des techniques propres pour s'échapper de leurs mondes, elles ont essayé de sauter plus loin et ont commencé à entrer en contact. Ce genre de contacts n'est jamais évident, rarement pacifique et la situation restait généralement chaotique pendant plusieurs générations.

Alors que chaque espèce étendait son territoire, l'isolation imposée par les vastes distances entre les étoiles diminuait petit à petit, augmentant les chances de rencontres. Les plus anciennes civilisations fondèrent de grandes nations sur de nombreuses planètes, systèmes stellaires et parfois sur des sections entières d'une galaxie. Mais les limitations techniques empêchaient les interactions régulières et significatives, ainsi que toute forme de contrôle centralisé. Aucun moteur ne pouvait propulser un vaisseau assez rapidement pour rendre les longs voyages spatiaux envisageables ou même simplement rentables, et aucun système de communication ne pouvait rapidement lier tous les points d'une nation interstellaire à leur capitale.

C'est là que les Technocrates de Rhouss ont réussi une avancée technologique en développant le système du Glissement. Ce système permettait à un vaisseau de « glisser » hors de l'espace standard pour une courte période et réapparaître à un autre point  distant. Les points de glissement sont des régions de l'espace déterminées avec précision afin que les forces esperiques, gravitationnelles et magnétiques environnantes s'équilibrent. Les stations construites sur ces points fournissent des données de navigation dont les vaisseaux ont besoin pour déterminer leur trajet vers la prochaine station relais sur leur itinéraire. Leurs engins de Glissement entrent en contact avec les appareils de convergence à proximité de la station pour pousser le vaisseau hors des limites de l'univers perceptible mais pas assez loin pour briser le mur dimensionnel. Le moteur à Glissement détermine un itinéraire pour le vaisseau, comme un ver à travers la peau puis la pulpe d'un fruit avant de se détruire presque instantanément. Les nanosecondes pendant lesquelles le tunnel existe, cependant, sont suffisantes pour que le vaisseau voyage sur des milliers d'années lumière en une fraction du temps que les technologies antérieures auraient nécessité pour faire de même.

Au lieu de la passerelle entre les cultures qu'espéraient obtenir les Rhoussiens, la première station de Glissement construite en dehors de l'espace Rhoussien, la station Outreach, est devenue immédiatement le centre d'un conflit. La station Outreach a changé de main pendant des décennies tandis que de nombreuses civilisations luttaient pour le contrôle de cette technologie révolutionnaire. Finalement, les Rhoussiens ont fait le pari de la paix en offrant leur technologie, gratuitement, à toutes les espèces.

Malgré l'avancée procurée par la technologie du Glissement, les communications interstellaires demeuraient problématiques. Les stations de Glissement ne créaient pas les tunnels à travers lesquels passaient les vaisseaux. Ceux-ci ne pouvaient être générés que par des moteurs de Glissement gigantesques. Les communications devaient se baser sur des méthodes traditionnelles plus lentes ou être transmises par des vaisseaux porteurs.

Néanmoins, un esprit de coordination s'est développé à travers les étoiles, le voyage interstellaire devint commun et la mise en place de sociétés beaucoup plus importantes et complexes débuta. Tandis que la technologie de Glissement devenait plus sûre et plus sophistiquée, des vaisseaux de plus en plus gros faisaient des voyages de plus en plus fréquents. Des stations relais furent construites dans toutes les régions désertes de l'univers pour permettre aux empires ou aux nations de s'étendre toujours plus loin.

Les choses demeurèrent ainsi pendant des siècles. Et auraient pu continuer ainsi pendant plusieurs autres siècles, si l'humanité n'était pas apparue.