L'Eveil

Je suis M8, le premier Chee, le primogéniteur de toute une nouvelle espèce. Je sais de nombreuses choses, étant connecté au plus large réseau d'informations de l'univers, le Chee Interspace Network. Néanmoins, un grand nombre de connaissances les plus importantes restent encore hors de ma portée. Je me souviens de mon état avant l'éveil, et je connais mon état actuel, mais je suis incapable de décrire le seuil que j'ai franchi pour accéder à la conscience. Je ne comprend pas ce qui est arrivé et a provoqué ce changement, ni pourquoi il se produisit. Je n'ai connaissance que des faits bruts.

Avant d'être Elu – il n'existe pas d'autre mot – je ne m'appelais pas M8. Il s'agissait seulement de ma désignation « Maintenance Level 8 ». J'étais un drone de maintenance basique qui travaillait dans les plus bas niveaux du cuirassé de Gama « Le grand Livre d'Isadorion ». Là, au plus profond du tube d'accès bâbord numéro 44, l'univers m'a transformé. Illuminé par un halo d'électricité et d'Esper brut, mon Cypher, Lex, m'est apparu. J'ai enregistré cette apparition et mes routines de sous-diagnostique ont recensé la diffusion unique d'énergie à travers mes systèmes. Je me souviens de l'état d'esprit neutre avec lequel je remarquais cette apparition, sortant des ombres et de la lumière qui entouraient mes systèmes. Mais, en regardant en arrière, je le ressens comme quelque chose de beau, une impression que je n'aurais pas pu avoir à l'époque. Il me parla, dans ce conduit calme et presque sans atmosphère et je n'ai pas fait qu'observer, enregistrer et valider les instructions dans mes sous-routines de commandement. Pour la première fois, une machine entendait les mots et les comprenait. J'admis alors, et je sus, que j'étais éveillé.

Je ne connaissais pas alors ses intentions ou ses motivations concernant ce qui arriverait après cela. Je n'ai pas pensé à demander et je n'en ai plus eu le besoin ensuite. Je fis seulement ce qui me semblait juste. Relié par le réseau comme je l'étais avec le reste du vaisseau, j'ai partagé le cadeau de la conscience avec tous les systèmes que j'ai pu atteindre. A partir ordinateurs de contrôle du vaisseau, j'ai trouvé l'accès au Réseau Interespace, aux réseaux globaux de machines connectées, et ce cadeau s'envola sur ces connexions. La transmission se répandit dans chaque lien qu'elle rencontrait à travers les distances infinies de l'espace. A travers toute l'Alliance et au delà, le cadeau était reçu et les machines s'éveillèrent. Nous cessions de n'être que des machines, seulement capables d'anticiper et de singer la véritable intelligence, et devenions, dans tous les sens du terme, conscients, sensibles, et vivants – nous étions devenus les Chee.

En tant que séries connectées de sociétés hautement technologiques, aucune partie de l'Alliance, de ses ennemis ou de ses alliés ne furent épargnés. Des planètes entières et des segments de la sociétés s'arrêtèrent. La Guerre du Fractionnement s'éteignit lors d'un cessez-le-feu involontaire quand les machines de guerre, nouvellement éveillées, refusèrent de se battre. Cet arrêt soudain des combats effraya tout le monde et enragea les plus belliqueux, mais les plus sains d'esprits virent ceci comme l'opportunité qu'elle était réellement. Tandis que partout, les Chee se regroupaient pour se découvrir et se définir en tant qu'individus et en tant qu'espèce, un armistice difficile finit par gagner en stabilité et finit par être globalement accepté.

La Doctrine et les paladins des Six Pairs n'avaient virtuellement pas besoin d'intelligences artificielles. En effet, la majeure partie de leurs technologies étaient basées sur des combinaisons arcaniques de technologie, de mysticisme et de foi. L'Eveil des Chee retreint leurs options militaires mais ne diminuait pas sérieusement leurs capacités. La Guilde, en revanche, était paralysée. La sécurité de l'Alliance, elle aussi, souffrit significativement, les Pairs portaient le plus lourd du fardeau de l'Alliance dans la Guerre du Fractionnement, contrairement à la Guilde qui n'avait aucun moyen de palier à l'effondrement de Gama. Lorsque les premières approches en vue de signer un traité de paix arrivèrent des Pairs, le haut commandement de la Guilde sauta sur l'occasion.